Bois de chauffage de qualité

Légende urbaine et rurale

Légende urbaine et rurale

Légende urbaine et rurale

Bois sec foyer chaleur

Non, le bois ne pollue pas autant qu’on le prétend. La fumée qui se dégage d’une Cheminée de poêle à bois (poêle homologué EPA) n’augmente pas la quantité de CO2 (bioxyde de carbone) dans l’atmosphère, puisque ce CO2 serait de toute façon libéré par la décomposition du même bois en forêt. De plus, la combustion du bois ne dégage pas de SO2 (bioxyde de soufre) comme le font la plupart des combustibles fossiles.

En d’autres mots, lorsque nous utilisons le bois, nous recyclons le carbone tout comme la nature le ferait. Cependant, l’utilisation d’un combustible fossile, comme l’huile ou le gaz, représente un surplus de carbone dans l’atmosphère, ce qui augmente nécessairement la quantité totale de carbone émise dans l’atmosphère.

Le bois mou ne dégage pas plus de créosote qu’un bois franc pas sec. Le séchage du bois est bien plus important que l’essence. En effet, la présence d’eau dans le bois de chauffage absorbe énormément d’énergie lors de la combustion.

Le secret pour avoir moins de créosote est la combustion efficace du bois. Apprenez à détecter les signes d’une mauvaise combustion :

  • installez un thermomètre sur le tuyau de fumée;
  • assurez-vous de garder la température de la fumée entre 350 et 400 degrés F;
  • éliminez le plus possible la créosote en brûlant du bois sec.
  • ne pas étouffer le feu en  fermant l’entré d’air trop rapidement.
  • apprenez le comportement de votre poêle et votre installation de chauffage, chacun ont leur particularité.

Sur ce, on vous souhaite de profiter des plaisirs du chauffage au bois.

Feu-go vous tiens au chaud!